Notre vie dans les forêts

Notre vie dans les forêts Dans Truismes, le roman qui, en 1996, inaugura son oeuvre, Marie Darrieussecq abordait le thème de la mutation, accompagnant la lente métamorpho­se de sa narratrice en truie. Notre vie dans les forêts, dystopie inquiétante et remar­quable où le tragique se mêle à l’ironie, reprend, vingt ans après, ce sujet familier, ...

Neverland

Neverland Il semble sorti d’un conte, ce récit de voyage hautement sensible vers les territoires abandonnés de l’enfance. Il en a le ton, les accessoires, les décors. « Je suis parti un matin d’hiver en chasse de l’enfance. Je ne l’ai dit à personne. J’avais décidé de la capturer entière et vivante. » L’auteur, Timothée ...

La Chambre des époux

La Chambre des époux D’abord il se moque de lui-même, qui « ne se prend pas pour de la merde avec ses grands airs absents et éthérés, genre héros stendhalien qui va bientôt s’évanouir… ». Ou plutôt imagine-t-il ­qu’ainsi le considère le public des Assises du roman, ce jour de 2008 à Lyon où il ...

Frappe-toi le coeur

Frappe-toi le coeur C’est à Musset qu’elle emprunte son titre (« Ah ! Frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie » est un de ses vers), mais, pour le reste, Amélie Nothomb fait confiance à ses armes propres pour mener à bien ce roman – son vingt-cinquième en… vingt-cinq ans -, à ranger parmi ...

Point cardinal

Point cardinal Pas de fard ni de froufrous, pas d’apprêts ni d’artifices, dans la langue de Léonor de Récondo. Le sujet de son ­roman s’y prêtait, pourtant. Un père de famille devient femme. A l’insu de ses proches, pour commencer, puis aux yeux de tous, pour l’éternité. Quoi de mieux qu’une écriture limpide pour parler ...

Innocence

Innocence Elle a su très tôt que l’héroïne pouvait désigner autre chose qu’une blondinette en couverture de la Bibliothèque verte. Elle a fréquenté les boîtes de nuit d’Ibiza bien avant le collège. Elle a fait dix ans de premiers pas en talons aiguilles et tenues vaporeuses, les doigts en éventail devant son visage renversé. Sur ...

Les Rameaux noirs

Les Rameaux noirs En exergue de cet éblouissant texte autobiographique, Simon Liberati a posé cinq vers du poème « Avril » de Gérard de Nerval, dont il a extrait le titre de son livre, Les Rameaux noirs. Il aurait pu, au lieu de Nerval, choisir Virgile et ce poignant fragment de l’Enéide qu’il cite, dans ...

Souvenirs de la marée basse

Souvenirs de la marée basse Dans Comment supporter sa liberté (1998) — un ouvrage relevant tant de l’essai philosophique que de la prose intimiste et qui, avec La Vie réelle des petites filles (1995), Souffrir (2003) ou L’Esprit de conversation (2011), par­ticipe de son « autobiographie indirecte » —, Chantal Thomas note ce fait : ...

Marie Darrieussecq, dont le roman Notre vie dans les forêts sort ce mois-ci (lire ci-contre), est aussi au programme de la riche rentrée des poches, avec Etre ici est une splendeur, son bel essai biographique sur la peintre Paula Modersohn-Becker, à paraître chez Folio où on lira par ailleurs Patrick Lapeyre (La Splendeur dans l’herbe) ...

L’Art de perdre

L’Art de perdre « Ce qu’on ne transmet pas, ça se perd, c’est tout. Tu viens d’ici mais ce n’est pas chez toi », rétorque à Naïma un artiste algérien. Née dans une famille harkie, la jeune galeriste ignore tout de l’Algérie et de l’enfance de ce père, débarqué à Marseille en 1962. Elle est ...